Welcome to our website !
My little box  : retour sur la box de Juillet


Petite anachronisme aujourd'hui ! je reviens sur la Little box du mois de Juillet  ! c'est donc à cause de cette box Coconut que je fais un retour chez My Little Box. J'avoue que le thème choisi m'a beaucoup attiré et les goodies me disaient : viens viens ! Et voilà ! j'ai craqué ! Bien que tout le monde la connait déjà par cœur sur la blogo, voici ma version ;) 


  • Contenu •



Franchement : elle est pas belle cette box ? Avec ces petits palmiers elle méritait déjà amplement de venir s'installer sur mon étagère. Bon comme d'hab on retrouve la carte choupi avec une citation de Dustin Hoffman ainsi que le mag qui a un peu changé depuis la fin de mon premier abonnement (dédeux ans !). Je le trouve un peu plus "propre" : mon de pubs une mis en page un peu plus sympa ! avec beaucoup d'articles sur la noix de coco forcément. Cool ^^ 





  • Cosméto •



• Yves Rocher Spray solaire (150 ml) 
Un format vente ! Avec un indice plutôt pas mal : 30. Parfait. Je ne prends que des indices 30 ou 50. Par contre l'odeur de monoï est masqué par une odeur d'alcool assez forte et il laisse les mains un peu trop collante ! dommage ! du coup je suis un peu déçue.
Je préfère clairement mon huile Bioderma Photoderm, qui elle sent si bon et nourrie bien la peau. Je l'utilise en SPF 50 même si j'ai une peau normale et je bronze très bien. 
 

• Kadalys Crème réconfortante (40 ml) 
Comme je disais concernant la Birchbox Viva Brazil, voici la fameuse crème Kadalys. Du coup j'ai pu la tester en association avec le masque Musaclean et franchement je suis assez satisfaite de cette crème : elle sent bon (très légèrement la banane, mais aussi le ylang-ylang, le tiaré et le jasmin) et elle laisse la peau souple. Je suis très contente d'avoir découvert cette marque.
Vous pouvez profiter de 30% sur tout le site avec le code MYLITTLEBOX jusqu'au 31 août 2016.






• Merci Handy Gel antibactérien Coco Rico (30 ml) 
Je ne compte plus les gels Merci Handy reçus dans des box (un peu comme les mascara…). Cette fois c'est la version Coco rico qui sent la coco bien sûr ! Bref, ça sert toujours :)

My little box propose un code promo pour essayer la Cure Smile (nouveau produit de la marque) : ce sont des pailles d'huile de coco et de charbon aromatisé à utiliser en oil-pulling.
Je suis en train de le tester. Pesonnellement je n'utlise qu'une demi paille à chaque fois et c'est bien suffisant. Ça nettoie bien les dents et donne une réelle impression de blancheur. Je reviendrais peut être dessus.
Si ça vous tente le voici : WELOVEMYLITTLE  / il est valable jusqu'au 31 août 2016 ! 






• My little beauty Brume après soleil (100 ml) 
Je n'ai jamais été très fan des produits MLB à cause de leur composition. Par contre le packaging est toujours au top et l'odeur de ce spray lacté est très agréable… Si seulement MLB pouvait revoir sa copie et faire des produits plus naturels
C'est donc un produit que je n'utiliserais que ponctuellement.





• Accessoires  

• My little box Protège passeport
Très joliment emballé, c'est un deuxième protège passeport que nous trouvons dans la box (j'ai déjà le rouge sur mon passeport). Je le trouve très chouette mais finalement je n'utilise que très peu souvent mon passeport alors je n'en profiterais pas assez avec. Du cou je m'en sers comme protège carnet ^^ 





• My little box x Stella & Dot  Bracelet
Accessoire qui m'a également donné envie de craquer pour la box Coconut : un joli jonc doré avec un petit pompon vert d'eau (j'aurait encore plus adoré avoir la version rouge mais bon ^^). Et finalement, je ne le trouve pas très agréable à porter : l'attache me fait un mal au poignet   




  • Bilan • 
Voilà une jolie box ! très estivale et fraîche ! les accessoires sont jolis et féminin et les cosmétiques sont tout à fait dans le thème de la box Coco / Monoï / Tiaré.
Que dire de plus ? ^^   
   


Petit point lectures estivales...


Ça fait un moment que je n'ai pas fait de point lecture et l'été est le moment idéal pour s'y remettre ;) Ça tombe bien parce que c'est l'heure du Summer Challenge de Mango&Salt. Petit bilan de la mi-août !


• Le summer challenge
Je ne sais pas si vous connaissez le Club Lecture de Mango&Salt, mais moi je le suis un peu de loin, histoire d'avoir des idées de lecture et des avis surtout. Et puis pour cet été Victoria a lancé le Summer Challenge : un challenge lecture sur Juillet-Août qui déroge un peu à la règle du Club Lecture MS. Cette fois-ci c'est 5 thèmes très ouvert : pas de livre imposé mais à un univers à respecter. Un livre peut couvrir plusieurs thèmes ou un seul. Bref, ça m'a parlé ;)

 
Depuis Juin, je me suis aussi abonnée à Livre-moi(s). Un peu le même principe que la Kube Testée en Octobre 2015et qui fait suite à mon "abonnement" One Upon A Book — j'en parle ici (thème Italie) et (thème Irlande) —. Livre-moi(s) propose un envoi mensuel d'un livre selon vos goûts (le choix s'affine en fonction de vos retours lecture et de vos préférences). J'ai donc profité en juin et juillet de mon abonnement normal, mais pour l'été Livre-moi(s) proposait une box Farniente composée de 3 livres sur 3 thèmes au choix (Policier, Contemporain ou Historique) qu'accompagnait une mini-BD, un tote-bag et un joli carnet.

La Box Farniente Historique
 
La Box Farniente Policier

• Le royaume des perches Martti Linna
Éditions Babel noir
Premier Livre de ma sélection pour le Summer Challenge Oublier le quotidien 
Autant j'aime les mystères, les énigmes et le suspens, autant j'ai toujours du mal à choisir un policier, je ne sais jamais si ça va me plaire ou m'ennuyer à mourrir voir me dégoûter (oui là je pense à Grangé par exemple, qui écrit très bien mais vas-y les sujets scabreux, gore et j'en passe). En lisant la 4e de couverture, je me suis dit que celui-ci devrait passer. Je toruve ça bien de temps à autres de changer d'univers et découvrir d'autres genres littéraires et d'autres auteurs. C'est pour cette raison que j'ai choisi la box Farniente Policier (et puis deux jours après la box Historique, parce que quand même j'aime aussi me faire plaisir).

Ilpo Kauppinen, pêcheur taciturne d'une soixantaine d'années, ne vit que pour les perches, et Hilkka, son épouse. Lorsque celle-ci disparaît brusquement, Ilpo continue de pêcher sur le lac. Le capitaine Sudenmaa mène l'enquête, entre deux coups de fil de son ex, paumée alcoolique, et avec à la maison une ado presque-femme.
Un polar au coeur de la Finlande.

En fait je n'ai pas spécialement accroché à l'histoire, mais je l'ai trouvé intéressante et assez fine pour que je n'abandonne pas en cours de lecture. Le héros/Policier avec son âme torturé finit par être sympatique et le suivre sur les traces de Hilkka n'est pas si rude que ça. J'attendais quand même un lyrisme un poil plus contemplatif d'un roman qui se passe au bord d'un lac de Finlande. 
Bref, il ne faut pas vraiment s'attendre à voyager avec ce livre mais il est assez original pour passer un bon moment.


• Pottsville, 1280 habitants Jim Thompson
Éditions Rivages noir
Deuxième Livre de ma sélection pour le Summer Challenge Oublier le quotidien 
Après la lecture du Royaume des perches, je me suis dit autant rester dans le thème et m'enfoncer dans les méandres d'un shérif chez les pouilleux de l'Amérique profonde. Vous comprendrez tout de suite à quel point je n'affectionne pas ce bouquin. 
Là ça été clairement un chemin de croix. Avec des cailloux et tout, et pour seul collation des salsifis. Pourtant il me semblait que ça aurait pu être drôle. Et apparemment il a bonne presse. La chute a été terrible.
Shérif de Pottsville, 1280 habitants, Texas, au début du vingtième siècle, Nick Corey mène une vie routinière pas trop fatigante dans la mesure où il évite de se mêler des affaires de ses administrés. Débonnaire, apparemment pas très malin, il se laisse même contester et humilier en public. Comme si ça ne suffisait pas, il est cocu et aux prochaines élections, il pourrait perdre sa place. Il décide donc de commencer à faire le ménage…  
Là j'ai cru mourrir mais j'ai insisté en me disant que ça allait finir par se dégoupiller et que les éloges sur ce roman allait prendre du sens. Mais nan. C'est le Shérif Nick Corey qui est aux manettes et c'est écrit à la première personne (lui donc) : il raconte (ou il se la raconte plutôt) dans son langage que j'imagine traînant et de plus pas du tout naturel, ce qui forcément rend difficile la lecture. L'histoire, si elle avait été écrite avec un style tout autre vaudrait peut-être son pesant de cacahuètes. En l'occurence, ce livre m'a gonflé.




• Sous le soleil de Toscane Frances Mayes
Éditions Poche
Livre de ma sélection pour le Summer Challenge Au soleil
Il fallait changer d'univers, et je me suis plongée dans le livre de Frances Mayes : enfin retrouver l'Italie ! Le pays où tous les sens sont en émois.

Ce livre superbement écrit raconte une aventure : vivre en Toscane, tomber amoureux d'une maison, la restaurer, s'adonner aux plaisirs de la cuisine italienne, partager un bonheur et un art de vivre. Un merveilleux cadeau pour un ami. Mais il est si délicieux qu'il faut que vous le lisiez d'abord.
Voilà un livre plein d'allégresse et de joie de vivre ! Il donne envie de s'installer nous aussi sur la terrasse de cette belle maison de campagne et de croquer dans une belle tomate juteuse et sucrée :)






• Aucun homme n'est une île Christophe Lambert
Éditions J'ai lu
Livre de ma sélection pour le Summer Challenge Carte postale
Ce livre est en fait le livre de Juillet de mon abonnement Livre-Moi(s). Ce livre concentre plusieurs de mes addictions : aventure, histoire, Cuba et le Che. Autant dire qu'il partait sur de bonnes bases ! Il peut sembler bizarre de le choisir pour le thème Carte Postale. Oui, parce que ça parle de guérilla. Oui mais on découvre Cuba (quand même).
Avril 1961. Le président Kennedy retient in extremis le débarquement des troupes antirévolutionnaires à Cuba : le fiasco de la baie des Cochons n'aura pas lieu. Quelques mois plus tard, mieux préparés militairement, les Américains parviennent à envahir l'île et à renverser le régime castriste. Le Lider Maximo et ses troupes se retranchent dans les montagnes imprenables de l'Escambray, et la guérilla reprend.
Ernest Hemingway, qui ne s'est pas suicidé au cours de l'été 1961, voit là une occasion unique de réaliser le scoop de sa vie : une interview de Castro et Guevara in situ. Accompagné par un faux photographe / véritable garde-chiourme de la CIA, cigare entre les dents et fusil en bandoulière, l'auteur de "Pour qui sonne le glas" reprend les sentiers de la guerre...
Comme je disais, il y a déjà dans ce roman nombre d"ingrédient pour me faire plaisir. Après la lecture, je ne peux que confirmer : Ce livre m'a passionné ! Je crois que c'est aussi la première fois que je lis une uchronie et c'est assez intéressant de se retrouver en compagnie d'Ernest Hemingway à la poursuite du Che et de Castro. C'est très bien écrit. On y mêle des anecdotes réels à quelques élucubrations de l'auteur et tout cela en fait un plat de choix ! 






• Le cirque des rêves Erin Morgenstern
Éditions Pocket
Livre de ma sélection pour le Summer Challenge De bons souvenirs
Pour ce thème il fallait choisir un livre parmis la sélection du Club de lecture MS des éditions précédentes.
J'ai donc choisi Le Cirques des rêves : premier roman de l'auteure, il a été primé en 2012. Rien que la couverture donne envie ;)
« Le cirque arrive sans crier gare. Aucune annonce ne précède sa venue, aucune affiche sur les réverbères, aucune publicité dans les journaux. Il est simplement là, alors qu’hier il ne l’était pas. »
Sous les chapiteaux rayés de noir et de blanc, c’est une expérience unique, une fête pour les sens où chaque visiteur peut se perdre avec délice dans un dédale de nuages, flâner dans un luxuriant jardin de glace, s’émerveiller de la souplesse de la contorsionniste au tatouage et se laisser enivrer par les effluves de caramel et de cannelle qui flottent dans l’air. Bienvenue au Cirque des Rêves.

Cependant, derrière la fumée et les miroirs, la compétition fait rage. Deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s’affrontent, rivalisant d’audace et d’imagination, dans une sorte de combat magique, pour lequel ils sont entraînés depuis l’enfance par leurs étranges et lunatiques professeurs. Mais chacun ignore qu’il risque ainsi sa vie… Or, Celia et Marco s’aiment, et la compétition devient alors une merveilleuse collaboration. Sans connaître l’issue fatale du jeu, ils cèdent à leurs sentiments. Leur amour profond, passionné et envoûtant va ébranler tout leur univers et la vie de tous ceux qui les entourent…

À la fois magique et séduisant, le Cirque des Rêves est une ensorcelante et universelle histoire d’amour.
J'ai été absorbé par cet univers mystérieux, poétique et fantastique. On y accompagne Marco et Célia dans un grand tourbillon : affrontement  et amour les entrnent malgré eux. Ils fréquentent de nombreux personnages plus colorés et burlesques les uns que les autres. On est pris par tous les petits détails de l'histoire : c'est de la dentelle de roman ! superbe !


Je n'aurais probablement pas le temps de commencer la partie 3 du challenge mais j'ai aussi lu :
 
☑ La lettre à Helga De Bergsveinn Birgisson 
 
 Éditions Points
Un roman un peu triste sur un amour raté qui se passe en Islande. Assez court (125 pages), il est néanmoins assez profond et mérite qu'on s'y attarde.
« Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi. » Ainsi commence la réponse – combien tardive – de Bjarni Gíslason de Kolkustadir à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, d’un amour impossible.

Et c’est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur du fourrage, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gíslason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave, pétri de poésie et d'attention émerveillée à la nature sauvage.

Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie.
☑ Le Château (Les ferrailleurs I) De Edward Carey 
 
 Éditions Livre de poche
Encore un univers complètement farfelu mais pas dans la même verve que Le cirques des rêves. Gothique ou steampunk, dans ce roman on suit les aventures de l'héritié de la maison Ferrayor qui a le don d'entendre parler les objets… Une trilogie. A suivre donc.
Au milieu d’un océan de détritus composé de tous les rebuts de Londres se dresse la demeure des Ferrayor. Le Château, assemblage hétéroclite d’objets trouvés et de bouts d’immeubles prélevés à la capitale, abrite cette étrange famille depuis des générations.

Selon la tradition, chacun de ses membres, à la naissance, se voit attribuer un objet particulier, dont il devra prendre soin toute sa vie. Clod, notre jeune héros, a ainsi reçu une bonde universelle – et, pour son malheur, un don singulier : il est capable d’entendre parler les objets, qui ne cessent de répéter des noms mystérieux…

Tout commence le jour où la poignée de porte appartenant à Tante Rosamud disparaît ; les murmures des objets se font de plus en plus insistants ; dehors, une terrible tempête menace ; et voici qu’une jeune orpheline se présente à la porte du Château…

Premier tome d’une trilogie superbement illustrée par l’auteur, Le Château nous plonge dans un univers pareil à nul autre, fantasmagorique et inquiétant, gothique et enchanteur.

Edward Carey y révèle des talents de conteur, de dessinateur et de magicien qui font de lui le fils spirituel de Tim Burton et de Charles Dickens. 


 En cours
☑ Le Viking qui voulait épouser la fille de soie De Katarina Mazetti

 Éditions Livre de poche
C'est à un beau voyage que Katarina Mazetti nous invite avec ce roman. J'ai eu un peu de mal au début à accrocher avec tout ces noms slaves ^^ mais on s'attache au fil des pages à tous les personnages et je vais les quitter avec regret (encore 4 chapîtres). On y aborde bien des sujets et l'auteure s'est bien documenté sur les mœurs de l'époque ce qui donne un beau roman consistant et savoureux.
Sur une île du sud de la Suède au Xe siècle, un homme vit seul à la ferme avec ses deux fils. Le chemin de ceux-ci est tout tracé : naviguer au loin, pour guerroyer au-delà des mers à l'Ouest, ou pour faire commerce sur les voies fluviales de l'Est.
De l'autre côté de la Baltique, à Kiev, vivent un marchand de soie et sa famille. Radoslav rêve de devenir soldat, sa sœur Milka est une jeune fille raffinée qui joue avec ses deux esclaves : Petite Marmite et Poisson d'Or.
Mais la belle ville d'Orient est sur le point de tomber aux mains des pillards. Milka et Radoslav trouveront refuge auprès de rustres navigateurs venus du Nord. Dès lors le destin des deux familles sera à jamais mêlé.

 

  • Bilan • 

Voilà pour ce long billet :) J'ai découvert beaucoup de belles choses et je continue ! J'ai plein de livres qui m'attendent ! Je pense que je vais commencer la Fille au révolver de Amy Stewart dès la semaine prochaine. Vous l'avez lu ?J'espère que je vous a donné envie de lire certains de ces romans et j'attends vos avis avec impatience !  
Et si vous aimez lire, n'hésitez surtout pas à tester un abonnement chez Livre-moi(s) : Aurélie, la libraire, a de très bons choix de lecture ! vous m'en direz des nouvelles :)
( tous les résumés sont issus du site Babelio )
 
A bientôt pour de nouvelles lectures ^^